Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2007

La tragédie nocturne d'un moustique espagnol (ou l'aveu conscient d'un meurtre prémédité)

Voix off --> Le moustique, également appelé maringouin en québécois, est un insecte de l'ordre des diptères, sous-ordre des nématocères, et constitue la famille des Culicidae. Tout comme la tique, le moustique femelle repère sa cible grâce à son odorat : celui-ci leur révèle la présence de dioxyde de carbone et celle d'acides gras comme l'acide butyrique, émis par la respiration de la peau.

Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

¡O dios mio! ¡Acidio butirico por aqui!

¡Arrrrrrrrrrrrrrribaaaaa! ¡Una turista francesa! ¡Tengo que llamar a mis amigas, es hora de cenar!

Le cruel moustique approche de sa proie son corps long de 12 millimètres et lourd de 2,34 milligrammes. Ce monstre sanguinaire replie horizontalement ses étroites ailes membraneuses en se posant sur la joue gorgée d'hémoglobine de l'innocente créature endormie. Ses antennes frétillent à l'idée de commettre son crime infâme. Comme tout diptère, il est pourvu de pièces buccales lui permettant de prélever de 5 à...

BAM

La proie pas si endormie que ça fout une droite au cruel monstre de 2 millimètres. En deux secondes et demie celui-ci se retrouve pris en sandwich dans un dessus de lit à l'effigie du chien Scoobidoo. Il ne peut ni bouger ni respirer et bientôt c'est la fin de ses malheureuses aventures de diptère.

Les commentaires sont fermés.